Quand Amazon joue au postier

Posted on novembre 13, 2013

2


Image

Et si vous ne pouviez pas effectuer de recherche le dimanche pour cause de jour férié, et si vous ne pouviez accéder à vos mails pour les mêmes raisons?

Ce qui peut nous sembler être une aberration à conduit Amazon à se pencher sur la question et tenez-vous bien… à obtenir du service postal nord-américain qu’il délivre le courrier le dimanche. En gros… Amazon s’est payé la poste et le dimanche pour fournir à ses utilisateurs un service maximal.

SEATTLE–(BUSINESS WIRE)–Nov. 11, 2013– Amazon.com, Inc. (NASDAQ: AMZN) is working with the U.S. Postal Service to deliver packages on Sunday, starting in the Los Angeles and New York metropolitan areas. Amazon Prime members, who receive unlimited, free two-day shipping on millions of items, can now receive their packages on Sunday in these areas. Amazon and the U.S. Postal Service plan to roll out this service to a large portion of the U.S. population in 2014 including Dallas, Houston, New Orleans and Phoenix, to name a few. (source)

Dans un pays où les lois du commerce de détail ont depuis longtemps outrepassées toutes coutumes religieuses, le service postal a fait figure d’irréductible obstiné, alors que le service postal américain envisageait plutôt de diminuer les jours de livraisons plutôt que de l’étendre. De plus en plus aculé par les transporteurs privés comme FedEx et UPS et une certaine obsolescence causée par l’Internet et la dématérialisation des échanges, le service postal se trouve dans une situation des plus ubuesque que de négocier avec la main qui lui a retiré le pain de la bouche.

Reste à savoir jusqu’où un service public peut garder son intégrité et sa mission de bien public quand elle en appelle à une multinationale privée pour la sauver. Et puis qui sait? Peut-être qu’un jour, un facteur Amazon sonnera à votre porte pour vous apporter votre courrier?

Publicités
Posted in: Communication